de fr it
Menu

Gelsemium – seringat commun

Gelsemium est une plante très toxique, appelée seringat commun ou jasmin des poètes. Ce nom est toutefois trompeur, car il ne s’agit pas d’un véritable jasmin. En homéopathie, Gelsemium est considérée comme un remède important en cas de grippe, de maux de tête ou d’épuisement.

Vers le tableau médical homéopathique de Gelsemium

Description et origine de Gelsemium

Gelsemium est une plante grimpante ligneuse qui pousse comme un arbuste et peut atteindre jusqu’à cinq mètres de haut. Les fleurs jaunes odorantes possèdent cinq pétales et sont réparties sur tout l’arbuste. On ne trouve pas de Gelsemium en Europe. Les trois espèces sont originaires d’Asie du Sud-Est (Gelsemium elegans), du sud-est des États-Unis (Gelsemium rankinii), d’Amérique centrale et du sud de l’Amérique du Nord (Gelsemium sempervirens). Le nom Gelsemium vient du mot italien «Gelsomio» qui signifie jasmin.

Gelber Gelsemium Strauch, der an einem Gartenhag entlang wächst.

Effets de Gelsemium

Gelsemium est très toxique, ce qui a des répercussions sur le système nerveux central. Cela se traduit par des vertiges, une perte de la parole, une faiblesse visuelle ou une rigidité musculaire, voire une paralysie respiratoire qui peut aller jusqu’à entraîner la mort.

En homéopathie, Gelsemium est un remède éprouvé pour traiter les maux de tête précédés de troubles de la vue, de fatigue et de tremblements. En cas d’états anxieux (appréhension, peur des examens), Gelsemium peut également apporter un soutien. La prise de Gelsemium est également recommandée comme remède contre la grippe en cas d’évolution lente et de fièvre modérée. Le remède peut même être utilisé comme prophylaxie de la grippe ou lorsque l’on a du mal à se remettre sur pied après une grippe.

Utilisation de Gelsemium

Les Otomí, un peuple indigène du Mexique, utilisaient déjà le poison de sa racine et s’en servaient pour fabriquer la potion empoisonnée «Bebo-sito» (cercueil de verre), afin de l’utiliser lors de jugements divins et d’actes de vengeance. Pendant la guerre civile américaine, Gelsemium était utilisée sous forme de jus à la place de l’opium, car son principe actif paralysant permettait de soulager la douleur.

Dans la préparation homéopathique, le rhizome frais de Gelsemium est utilisé pour créer une teinture mère. On retrouve cette dernière sous forme dynamisée dans les produits Similasan ci-dessous. Elle est utilisée contre des troubles tels que les maux de tête et également en cas de trac.

Tableau médical homéopathique de Gelsemium

Agit prioritairement sur le système nerveux central, les nerfs périphériques, les muscles oculaires, le cœur, les organes génitaux féminins, le tube digestif.

Convient particulièrement aux personnes qui réagissent de manière hypersensible aux stress psychologiques (suites de choc, angoisse, agitation, examen).

Indications principales:*

  • Peur des examens, grippe avec irritation des méninges

  • Migraine

  • Maux de tête accompagnés de troubles de la vue

  • Névralgies

  • Paralysie du muscle des paupières

  • Inflammation du muscle cardiaque (myocardite)

  • Troubles cardiaques chez les fumeurs

  • Règles douloureuses

  • Absence de contractions

  • Grippe estivale

Particulièrement important pour le choix du remède:

Suite à: effroi, agitation, mauvaises nouvelles, angoisse et excitation.

Symptômes:

  • Tremblements

  • Faiblesse et diarrhée après un stress psychologique

  • Effroi/crainte

  • Mauvaises nouvelles / incapacité à pleurer

  • Désir de lumière / somnolence

  • Sensation de paralysie et tremblement

  • Congestion de la tête (tête rouge foncé) / douleurs au niveau de l’occiput

  • Difficulté à garder la tête droite

  • Paralysie de la langue

  • Les maux de tête commencent dans la nuque et s’étendent à la tête avant d’atteindre les yeux

  • Vue trouble

  • Douleurs dans les yeux / faiblesse

  • Tremblement des muscles entraînant un abaissement des paupières

Généralités:

  • Pas de soif
  • Évolution lente de la grippe avec fièvre modérée (38- 38,5 °C)

  • Rechute fréquente le 5e jour (grippe estivale)

Modalités:

Aggravation par la chaleur, le soleil, la crainte, le temps humide, le fœhn, avant les orages, mouvement (descente en ascenseur). Amélioration par une miction abondante, l’air frais, les stimulants alcooliques.

* = Automédication seulement après consultation d’un médecin et comme premier secours.


Quels produits de Similasan contiennent la plante Gelsemium?