de fr it
Menu

Traitement de l’acné: comment me débarrasser de mes boutons?

Comment me débarrasser de mes boutons? Cette question ne préoccupe pas seulement les adolescents, elle reste aussi d’actualité pour beaucoup à l’âge adulte. Le traitement de l’acné approprié dépend entre autres du type d’acné. Apprenez-en plus sur l’acné vulgaire, tardive, inversée et autres.

Foire aux questions

L’acné est l’une des maladies de la peau les plus répandues. Elle se manifeste par différents types de troubles cutanés tels que des boutons, des points noirs et des zones enflammées. L’acné survient principalement pendant la puberté, mais elle peut également toucher les adultes. L’acné se manifeste généralement sur le visage, mais peut en principe apparaître partout où des poils poussent sur le corps. En effet, les impuretés et les anomalies cutanées typiques de l’acné ont pour origine des follicules pileux enflammés.

Les symptômes visibles de l’acné (des boutons, points noirs, pustules jusqu’aux abcès) résultent d’une interaction entre plusieurs facteurs. Parmi ces facteurs figurent les changements hormonaux, par exemple pendant la puberté, l’alimentation, les influences environnementales, l’hygiène, les médicaments ou encore la prédisposition génétique.

Ces facteurs peuvent entraîner une augmentation de la production de cellules cornées dans la peau. Il en résulte une obstruction des glandes sébacées et une interruption de l’écoulement du sébum. Cela offre un terrain idéal aux bactéries pour se multiplier et provoque une inflammation de la zone concernée comme réaction immunitaire du corps. Des boutons apparaissent.

Bien que l’apparition des symptômes de l’acné se déroule toujours de la même manière, tous les types d’acné ne se ressemblent pas. Pour pouvoir choisir le traitement de l’acné qui vous convient, vous devez savoir quelle forme d’acné vous souhaitez traiter.

De l’acné vulgaire à l’acné de Majorque

Acné vulgaire (acné ordinaire)

L’acné vulgaire, également appelée acné ordinaire, est la forme la plus courante d’acné. Elle apparaît principalement chez les adolescents et les jeunes adultes en tant que phénomène indésirable accompagnant les changements hormonaux pendant la puberté. Les garçons sont aussi souvent touchés que les filles, mais ont plus tendance à développer une forme sévère.

En moyenne, environ 70 à 95% des adolescents sont touchés par l’acné ordinaire. Toutefois, elle n’est suffisamment sévère pour nécessiter un traitement médical de l’acné que dans 15 à 30% des cas.

Différents éléments contribuent à l’apparition de l’acné ordinaire. L’un des principaux facteurs est la production excessive de sébum: les glandes sébacées sécrètent trop de substance huileuse, stimulée par les hormones sexuelles masculines, qui apparaissent en particulier en plus grande quantité pendant la puberté, même chez les filles.

Dans de nombreux cas, l’acné vulgaire s’améliore automatiquement à la fin de la puberté, car les taux d’hormones se stabilisent et la production de sébum diminue.

Acné tardive

Comme l’indique son nom, l’acné tardive est une forme d’acné qui apparaît après la puberté, entre 25 et 40 ans. Les spécialistes estiment qu’environ 40% des personnes de plus de 25 ans sont confrontées à l’acné tardive. Les femmes représentent 75 à 85% des personnes concernées. La peau peut présenter des impuretés, en particulier après l’arrêt de la contraception hormonale, pendant la grossesse ou comme effet secondaire de la ménopause.

L’apparition de l’acné tardive peut être influencée par un certain nombre d’éléments. Bien que le mode d’action exact des facteurs internes et externes sur l’acné à l’âge adulte n’ait pas encore été totalement élucidé, on suppose que les fluctuations hormonales jouent un rôle essentiel. D’autres facteurs significatifs pourraient être la prédisposition génétique, le tabagisme, les produits cosmétiques et le stress.

Bien que les symptômes de l’acné dite tardive soient généralement légers à modérés, le stress psychologique peut être aussi intense que chez les personnes plus jeunes.

Acné inversée (hidradénite suppurée)

L’acné inversée se caractérise également par une kératinisation excessive dans les follicules pileux, ce qui entrave l’écoulement du sébum et de la sueur. Les follicules peuvent ainsi se rompre et enflammer la peau environnante, ce qui entraîne la formation d’abcès. L’inflammation peut continuer à s’étendre et former des structures ramifiées et tubulaires dans la peau et l’hypoderme. Dans certains cas, des fistules se forment et libèrent des sécrétions. Cela peut entraîner une destruction et une cicatrisation de la peau et des glandes sudoripares.

Les causes de l’acné inversée ne sont pas non plus totalement élucidées à ce jour. On pense toutefois que des troubles du système immunitaire, des variations hormonales et des éléments génétiques pourraient être impliqués. On sait que la maladie apparaît souvent en association avec certaines conditions, par exemple la consommation de tabac, l’obésité, une production excessive de sueur ou certains types de stress psychologique.

Acné aestivalis (acné de Majorque, acné estivale)

L’acné de Majorque se manifeste par des nodules cutanés prurigineux qui apparaissent après l’exposition au soleil, en premier lieu après les premiers rayons de soleil au printemps. Bien que son nom le suggère, l’acné de Majorque n’est pas, à proprement parler, une véritable forme d’acné, mais une allergie au soleil. Toutefois, l’acné estivale étant également due à une inflammation des follicules des glandes sébacées, elle a sa place dans cette liste.

L’acné estivale se manifeste principalement sur les zones fréquemment exposées au soleil, comme les bras, les jambes, le visage et le décolleté. La réaction se produit généralement quelques heures après l’exposition au soleil.

Il existe une prédisposition génétique au développement de cette maladie de la peau, et elle touche souvent des personnes jeunes. Le traitement approprié de l’acné, ou plutôt sa prévention, réside essentiellement dans l’utilisation de produits solaires modernes à faible teneur en lipides et à haute protection contre les UVA.

Traitement de l’acné: acné vulgaire et acné tardive

  • Traitements topiques (traitements appliqués directement sur la peau): les crèmes et les gels contenant des principes actifs tels que le peroxyde de benzoyle ou l’acide salicylique peuvent être appliqués directement sur les zones concernées. Ces produits ont un effet antibactérien et réduisent la production de sébum.
  • Médicaments oraux: dans les cas plus graves, des antibiotiques ou des traitements hormonaux comme la pilule contraceptive peuvent être prescrits. Ceux-ci agissent de manière systémique et peuvent donc être plus efficaces, mais ils ont aussi plus d’effets secondaires potentiels.
  • Luminothérapie: cette méthode consiste à exposer la peau à des ondes lumineuses spéciales qui peuvent avoir un effet antibactérien et réduire la production de sébum.
  • Traitements dermatologiques: dans les cas les plus tenaces, des traitements plus lourds, comme des peelings chimiques ou même des interventions chirurgicales, peuvent être envisagés.

Prévenir l’acné vulgaire et l’acné tardive

La prévention et le traitement de l’acné vulgaire et de l’acné tardive nécessitent une approche globale qui englobe à la fois les soins de la peau et le mode de vie:

  • Nettoyer régulièrement la peau: l’une des mesures préventives les plus importantes est le nettoyage quotidien de la peau avec un produit nettoyant doux, afin de garder les pores libres de l’excès de sébum et de la saleté.
  • Éviter les produits cosmétiques gras (comédogènes): il convient d’éviter les produits susceptibles d’obstruer davantage les pores. Les produits non gras, généralement plus légers et contenant moins de substances huileuses, sont ici un meilleur choix.
  • Alimentation saine: une alimentation équilibrée, riche en antioxydants (p. ex. en vitamines C et E ou en minéraux tels que le sélénium et le zinc), peut contribuer à réduire l’inflammation. Le sucre et les aliments riches en graisses devraient être réduits au minimum.
  • Gestion du stress: le stress peut stimuler la production de sébum et aggraver l’acné. Des techniques de relaxation comme la méditation ou le sport peuvent aider.

Traitement de l’acné: acné inversée

  • Antibiotiques: les antibiotiques oraux ou topiques peuvent être utilisés pour traiter les infections et réduire l’inflammation.
  • Stéroïdes et immunomodulateurs: des crèmes corticostéroïdes ou des médicaments immunomodulateurs peuvent également être utilisés pour contrôler l’inflammation.
  • Interventions chirurgicales: dans les cas graves, des procédures chirurgicales telles que le drainage de l’abcès ou même l’ablation des zones de peau affectées peuvent être nécessaires.
  • Produits biologiques: dans certains cas, des produits biologiques qui modulent le système immunitaire peuvent être utilisés. Cependant, ils sont généralement réservés aux cas très graves et peuvent avoir des effets secondaires importants.
  • Thérapie au laser: pour certains patients, le traitement au laser peut être une méthode efficace pour réduire l’inflammation et améliorer l’aspect de la peau.

Si les symptômes persistent ou sont graves, il est indispensable de consulter un dermatologue et de faire établir un plan de traitement individuel. L’acné inversée peut être traitée efficacement en combinant des mesures préventives et des méthodes de traitement ciblées.

Prévenir l’acné inversée

  • Contrôle du poids: le surpoids peut aggraver les symptômes de l’acné inversée. Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière peuvent aider à contrôler le poids.
  • Renoncer au tabac: le tabagisme est un facteur déclenchant connu de l’acné inversée. L’arrêt du tabac peut considérablement atténuer les symptômes.
  • Vêtements: les vêtements amples et respirants en fibres naturelles comme le coton peuvent minimiser les irritations cutanées.
  • Hygiène personnelle: un nettoyage en douceur de la peau avec des produits doux et non gras peut aider à soulager les symptômes. Il convient d’éviter les savons et les détergents agressifs.

Traiter l’acné avec des remèdes homéopathiques

Bien combinés, les remèdes homéopathiques peuvent aider à améliorer une peau impure avec des pores obstrués ou une peau grasse avec une sécrétion accrue des glandes sébacées, sans causer de tort à l’organisme. Ces préparations se sont révélées efficaces pour soulager différents symptômes de l’acné et sont souvent appréciées par les utilisateurs comme un complément précieux à leur plan de traitement.

Arnica Montana: Arnica montana est un principe actif très répandu en homéopathie, surtout connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Bien qu’il soit traditionnellement plutôt utilisé pour traiter les contusions, les entorses et autres blessures, on l’utilise également dans le contexte du traitement et de la prévention de l’acné. En effet, Arnica montana peut contribuer à minimiser les réactions inflammatoires de la peau qui se produisent souvent en cas d’acné. En outre, ce principe actif peut contribuer à soulager l’inconfort causé par les formes d’acné douloureuses et enflammées.

Calendula officinalis: Calendula officinalis, également appelé souci, est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires. Il peut contribuer à réduire les boutons et les points noirs. De plus, ce principe actif possède des propriétés antibactériennes qui peuvent aider à lutter contre les bactéries à l’origine de l’acné et donc accélérer la guérison.

Hepar sulfuris: Hepar sulfuris est obtenu à partir de soufre et de calcaire de coquille d’huître. Hepar sulfuris est souvent utilisé pour traiter les problèmes de peau purulente, y compris les boutons, les points noirs et les abcès qui peuvent apparaître dans les formes d’acné sévères.

Kalium bromatum: Kalium bromatum, également connu sous le nom de bromure de potassium, a un effet apaisant sur la peau et peut être utile en cas de démangeaisons ou de poussées d’acné douloureuses.

Mercurius solubilis: Mercurius solubilis est fabriqué à partir de mercure. Ce principe actif est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes. Il est souvent utilisé dans le traitement des problèmes de peau purulente et enflammée, ce qui peut être utile dans certaines formes d’acné.

Pulsatilla pratensis: Pulsatilla pratensis, également connu sous le nom d’œillet d’Inde, est souvent utilisé pour traiter l’acné d’origine hormonale, notamment chez les femmes qui ont des poussées d’acné pendant leurs règles ou leur grossesse.


Ce produit de Similasan aide en cas d’acné

Auteur

26.01.24

Fabienne Weishaupt

Droguiste CFC, spécialiste de la vente avec brevet fédéral

Fabienne Weishaupt

Fabienne Weishaupt, droguiste diplômée CFC, travaille depuis déjà huit ans dans le secteur de la santé et des cosmétiques naturels et se passionne pour l’homéopathie. Chez Similasan, Fabienne Weishaupt est déléguée commerciale et donc en contact quotidien avec des spécialistes des pharmacies et des drogueries. Son temps libre, elle aime le passer à la salle de sport ou à l’extérieur. Elle s’engage en outre comme mentor pour les jeunes à la recherche d’une place d’apprentissage.

En savoir plus

Ces articles pratiques pourraient également vous intéresser

Allergie solaire

L'allergie solaire est une forme à part des affections cutanées. Les éruptions (rougeurs) avec démangeaisons et vésicules proviennent des effets conjugués de l'exposition au soleil et de substances étrangères à l'organisme (essentiellement chimiques, mais...

En savoir plus

Cicatrices

Les cicatrices enflammées, ayant de la peine à cicatriser ou durcies peuvent avoir des effets désagréables, créer des problèmes durables et devenir votre « service météo ». Bien soigner une cicatrisation vaut donc la peine et pas seulement pour des questio...

Soigner les cicatrices

Affections cutanées

Les principales tâches de la peau sont la protection de l'organisme contre les influences extérieures (froid, chaleur, toxines, agents pathogènes), la régulation de la température du corps, l'élimination des substances résiduelles ou toxiques. La peau peut...

En savoir plus