de fr it
Menu

ARNICA: LA PLANTE POLYVALENTE

L’arnica est une plante médicinale polyvalente et un remède d’urgence important en homéopathie. Qu’il s’agisse de piqûres, de blessures sportives ou encore de coups de soleil: la plante polyvalente arnica accompagne toute la famille pendant l’été.

L’été est enfin de retour! Les rayons chauds du soleil attirent parents et enfants vers l’extérieur ou donnent envie de partir en vacances. Mais qu’elles surviennent en jouant dans le jardin, en faisant des grillades entre amis ou lors du sport après le travail, les blessures mineures font simplement partie du quotidien. Grâce à l’arnica, les douleurs sont souvent oubliées aussi vite qu’elles sont apparues.

Lien entre l’homéopathie et la médecine conventionnelle

L’effet polyvalent et antalgique de l’arnica entre en jeu dans de nombreux remèdes homéopathiques d’urgence. Cela en fait un élément important de toute pharmacie homéopathique à domicile et de voyage bien équipée. Selon les enseignements homéopathiques, cette plante médicinale est utilisée lors de saignements et de blessures avec hématome, avant ou après une opération, lors de l’accouchement, en cas de douleurs dentaires et de surmenage physique ou d’état de choc. Les homéopathes peuvent également recommander l’arnica en cas de flatulences ou de problèmes circulatoires. D’ailleurs, le pouvoir de guérison de la plante arnica est utilisé depuis longtemps non seulement en naturopathie et en homéopathie, mais aussi dans de nombreux médicaments conventionnels. Sa réputation de plante polyvalente n’est donc plus à prouver. 

Rebelle et puissante

L’arnica est une plante de la famille des Astéracées. Elle pousse à des altitudes partiellement élevées dans diverses régions montagneuses d’Europe. Cette fleur jaune se trouve généralement dans les prairies de montagne et les bruyères, ainsi que dans les marais ou les forêts claires. Elle y prospère dans des conditions difficiles et austères. Elle doit sa réputation décongestionnante, antalgique et anti-inflammatoire à son surnom allemand «Bergwohlverleih» («soulagement des montagnes»). Les randonneurs croisent souvent le chemin de cette fleur éclatante au cours de randonnées estivales. Comme de nombreuses autres plantes médicinales, l’arnica est également considérée comme vénéneuse et est protégée dans de nombreux endroits. Quiconque la croise sur son chemin devrait donc s’abstenir de la cueillir.

Cueillette sauvage en Suisse centrale

L’Arnica Montana, que nous utilisons, est une fleur de montagne indigène. Et c’est précisément là, en haut des montagnes de Suisse centrale, que les fleurs jaunes et brillantes sont récoltées pour Similasan. Dans le cadre des collectes sauvages écologiques et durables à Stoos, nous cueillons notre arnica là où elle prospère et se sent le mieux, et contribuons activement à l’existence et à la protection de cette plante sauvage.

Similasan Arnica plus

En cas de foulures, entorses, luxations, contusions, hématomes, blessures des tissus mous comme les coupures et les piqûres, douleurs musculaires (courbatures), brûlures, coups de soleil ainsi que douleurs postopératoires (douleurs liées à une plaie) ou fractures.

Ce sont des médicaments autorisés. Veuillez lire les notices d’emballage. Disponibles dans les pharmacies et drogueries. Similasan AG  

Publicité