de fr it
Menu

Symphytum: consoude

Le Symphytum (également appelé consoude) est l’une des plantes médicinales les plus importantes et les plus anciennes utilisées pour traiter les fractures, les entorses et les lésions du tissus osseux périostique. Apprenez-en plus sur la consoude en tant que principe actif homéopathique sur cette page.

Description et origine du Symphytum

Le Symphytum (ou consoude) est une plante vivace et pluriannuelle de la famille des Boraginacées. Elle pousse dans des zones argileuses et humides et préfère les endroits semi-ombragés avec des sols riches en nutriments. On la trouve ainsi particulièrement en bordure de champs et de routes, dans les prairies ou sur les bords de rives. La consoude fleurit tout l’été et forme des inflorescences en grappes de fleurs pendantes en forme de clochettes, de couleur blanchâtre, rose, lilas clair. Les feuilles se distinguent facilement des autres plantes par leur forme pointue et leur surface velue. Cette plante médicinale est répandue en Europe, en Asie occidentale et en Amérique du Nord et pousse jusqu’à une altitude de 1500 mètres.

Le terme consoude vient du latin Consolido («consolider», qui fait allusion aux vertus médicinales de la plante pour accélérer la consolidation des fractures). Le mot grec Symphytum se traduit également par «se souder». La consoude était déjà mentionnée dans les écrits de Paracelse et d’Hildegard von Bingen.

Bienfaits du Symphytum en homéopathie

Le Symphytum est fortement lié à la terre par ses longues racines. Si l’on coupe sa tige velue et fibreuse, on voit à l’intérieur une substance blanchâtre et visqueuse: un tissu de soutien solide qui donne à la plante sa forte tenue. Ce tissu de soutien n’est d’ailleurs pas sans rappeler le nôtre: le squelette.

Les tanins ont un effet astringent et asséchant. Cela prive les bactéries présentes dans les plaies du milieu nutritif qui leur est nécessaire. Aucune plante ne contient autant d’allantoïne que la consoude – elle dissout les sécrétions des plaies et a un effet anti-inflammatoire. La choline qu’elle contient favorise la circulation sanguine, ce qui entraîne une augmentation du flux sanguin dans les tissus blessés.

Avant que la consoude ne soit utilisée comme plante médicinale, on la trouvait souvent dans les cuisines. Les feuilles étaient par exemple consommées comme crudités, les racines comme légumes-racines et les fleurs comme décoration. Cependant, la consoude peut contenir de grandes quantités d’alcaloïdes pyrrolizidinaux, raison pour laquelle on ne la cuisine plus aussi souvent. La culture du Symphytum a toutefois pu être modifiée afin que celui-ci ne contienne plus de quantités décelables d’alcaloïdes pyrrolizidinaux, nocifs pour le foie.

Utilisation du Symphytum en homéopathie

La plante médicinale Symphytum est utilisée en homéopathie en rapport avec les lésions osseuses ou du tissu osseux périostique, ainsi que des troubles musculaires et articulaires. Après un choc violent sur les os, la consoude favorise leur consolidation. Alfred Vögeli, un homéopathe suisse renommé, a déclaré que toute fracture osseuse guérissait plus rapidement avec l’utilisation du Symphytum. La consoude est également utilisée en cas de lésions des yeux, notamment au niveau du globe oculaire.

La teinture mère homéopathique est préparée à partir de la racine de consoude déterrée avant le début de la floraison.

Consoude:

  • Agit de préférence sur: os et périoste, cartilage

Indications principales:

  • Blessures au niveau des yeux
  • Pour favoriser la formation de cal osseux (ossification après une fracture)
  • Blessures et inflammations du périoste
  • Récession gingivale (parodontose)
  • Plaies ulcéreuses et profondes
  • Inflammation des veines

 

Particulièrement important pour le choix du remède:

  • Conséquences d’un traumatisme (coup) sur les os
  • Périoste et yeux
  • Surmenage des muscles et des tendons

 

Symptômes:

  • Douleur dans l’œil après un coup avec un objet émoussé

Généralités:

  • Selon Alfred Vögeli, le Symphytum est un remède qui réduit l’ossification des fractures à la moitié du temps habituel. Tendance aux fractures.

Remarque:

L’application externe simultanée de teinture de Symphytum est recommandée.


Quels produits Similasan contiennent du Symphytum?


Sources:

Odermatt, C. & Späni, A. (2017). Homöopathie. Das richtige Arzneimittel rasch gewählt, 3. Aufl., Fortis Network GmbH, Zürich. S. 194

Roth, C. (2012). DHZ – Deutsche Heilpraktiker Zeitschrift, 6: S. 48- 49

Schilcher, H. & Kammerer S. (2000). Leitfaden Phytotherapie, 1. Aufl., Urban & Fischer Verlag, München. S. 41

Van Wyk, B., Wink, C. Wink, M. (2004). Handbuch der Arzneipflanzen. Ein illustrierter Leitfaden. Briza Publications, Pretoria. S. 314

https://www.kraeuter-buch.de/kraeuter/Beinwell.html, 18.05.2022

Traiter les blessures et les plaies avec l’homéopathie

Une mésaventure au quotidien, un mode de vie actif ou un faux mouvement peuvent vite entraîner une situation malheureuse et une blessure. Un traitement rapide par homéopathie peut atténuer les conséquences des blessures et favoriser la cicatrisation. Il est alors bon d’avoir tout de suite sous la main le produit qui convient.

de plus