de fr it
Menu

Calendula officinalis: le souci

Le souci est une plante de jardin bien connue, qui rayonne tel un soleil dans les prairies verdoyantes. Grâce à son action anti-inflammatoire et cicatrisante, cette plante médicinale est très utilisée en homéopathie. On la retrouve aussi souvent comme fleur ornementale dans les jardins ou sur les assiettes comme décoration comestible.

Beschreibung und Herkunft von Calendula

Le souci, tout comme l’arnica et l’echinacea, fait partie de la famille des Astéracées. Le nom botanique Calendula officinalis vient du latin «calendae», le premier jour du mois, et «officinalis», qui signifie médicinal. Cette origine peut faire allusion à la propriété du souci selon laquelle il indiquerait le déroulement de la journée avec ses fleurs qui suivent le soleil, mais aussi à sa période de floraison de plusieurs mois. Les paysans le considéraient en outre comme un oracle météorologique. Si ses fleurs sont encore fermées à sept heures du matin, cela annonce alors une journée pluvieuse.

Propriétés du Calendula

La plante atteint une hauteur de 20 à 50 cm et a une tige droite qui se ramifie à partir du centre. Les capitules mesurent jusqu’à 5 cm de diamètre et ont des fleurs ligulées et tubulaires de couleur jaune d’œuf à orange. On pense que le souci est originaire du bassin méditerranéen. En tant que plante de jardin, il est aujourd’hui très répandu et pousse pratiquement dans toute l’Europe. La plante se naturalise aisément et pousse ainsi également sur des décombres, au bord des chemins, des clôtures et dans les vignobles. On peut également la laisser pousser librement dans le jardin. Le souci se développe bien non seulement parmi les plants de tomates, mais aussi parmi les fleurs. Cette espèce peu exigeante, généralement annuelle, pousse sur tous les sols et fleurit de juin à septembre. Il existe de nombreuses variétés cultivées du souci des jardins, qui ont souvent des têtes de fleurs doubles. Ces variétés portent des noms mélodieux comme «Geisha Girl» ou «Pacific Beauty».

Au XVIe siècle, le souci était utilisé comme remède contre la constipation, les troubles hépatiques et en obstétrique. Les blessés de guerre présentant des plaies ouvertes ou purulentes étaient également traités avec du Calendula.

Bienfaits du Calendula en homéopathie

Le souci est une plante cicatrisante: si l’on coupe les fleurs au niveau de la tige, un revêtement blanc étanche se forme en peu de temps à l’endroit de la coupe. En homéopathie, le souci est principalement utilisé pour le traitement des plaies.

En cas de plaies ouvertes, enflammées, douloureuses et qui guérissent mal, le Calendula a un effet anti-inflammatoire. En cas de plaie après l’extraction d’une dent ou de blessure au niveau du cuir chevelu, le souci peut contribuer à l’hémostase.

Le Calendula est également utilisé pour le soin général des cicatrices et en cas d’acné grâce à son effet soignant sur la peau. Le souci peut également traiter les eczémas, les ulcères, les engelures et les furoncles.

Utilisation du Calendula en homéopathie

En raison de sa luminosité, le souci est souvent utilisé pour embellir les mélanges de thé. Mais le Calendula peut faire bien plus que de la simple décoration: transformé en médicament, le souci peut être utilisé aussi bien en usage interne (p. ex. sous forme de globules) qu’en usage externe (sous forme de pommade au souci). Ces deux formes d’utilisation peuvent en outre être combinées afin de soutenir au mieux le processus de guérison.

Pour préparer la teinture mère homéopathique, on utilise les parties aériennes fraîches de la plante, cueillies au moment de la floraison. Cette teinture est ensuite utilisée, sous une forme dynamisée, pour la fabrication de pommades ou de globules.

Souci:

  • Agit de préférence sur: peau (soins des plaies), muqueuses, tissu conjonctif

Indications principales:

  • En usage interne et externe, principalement en cas de déchirures
  • Contusions
  • Plaies qui guérissent mal (p. ex. ulcère veineux, escarres)
  • Soins des cicatrices
  • Traitement consécutif de brûlures

 

Symptômes:

  • Blessures de toutes sortes, en particulier les déchirures (déchirure du périnée, cuir chevelu)
  • Coupures
  • Blessures oculaires qui ont tendance à suppurer
  • Fissures cutanées (mains gercées, mamelons fissurés)
  • Ulcères, escarres (décubitus)
  • Plaies qui guérissent mal après une opération
  • Abcès, furoncles et plaies purulentes
  • Brûlures et échaudages

 

Généralités:

Le souci convient particulièrement aux personnes qui ont toujours froid, qui ont peur, qui sont craintives et irritables.

Modalités:

Aggravation par:
temps froid, humide ou lourd et nuageux, pendant les frissons liés à la fièvre

Amélioration par:
compresse chaude, se promener ou rester allongé sans bouger


Quels produits Similasan contiennent du Calendula?


Sources:

Odermatt, C. & Späni, A. (2017). Homöopathie. Das richtige Arzneimittel rasch gewählt, 3. Aufl., Fortis Network GmbH, Zürich. S. 69

Odermatt, C., Hartmann, S., Ernst. B: (2020): Homöopathie. Arzneimittelbilder, 3. Aufl. Similasan AG, Jonen. S. 34

Buchart K. & Wiegel M. (2016). Die Natur-Apotheke. Das überlieferte und neue Wissen über unsere Heilpflanzen, Red Bull Media House GmbH, Wals bei Salzburg. S. 12

http://kuechengarten.net/index.php?content=15nutzpflanze&sub=201607, 05.05.2022

Traiter les blessures et les plaies avec l’homéopathie

Une mésaventure au quotidien, un mode de vie actif ou un faux mouvement peuvent vite entraîner une situation malheureuse et une blessure. Un traitement rapide par homéopathie peut atténuer les conséquences des blessures et favoriser la cicatrisation. Il est alors bon d’avoir tout de suite sous la main le produit qui convient.

de plus