de fr it
Menu

Ce qu’il faut savoir sur la toux et les troubles bronchiques

La toux est un réflexe de l'organisme aux irritations des voies respiratoires. Elle peut être déclenchée par la poussière domestique, le pollen, les poils d’animaux, la fumée, des glaires, etc. La toux est souvent aussi la conséquence de bactéries ou virus avec inflammation des muqueuses de la gorge, du larynx ou des bronches. En plus d’être pénibles, les troubles associés à la toux et à la bronchite peuvent également être tenaces. Apprenez-en plus ici sur les causes possibles, les différents types de toux et comment traiter la toux et la bronchite.

La toux et les troubles bronchiques sont non seulement gênants, mais aussi souvent tenaces. Découvrez comment y remédier.

La toux est un réflexe de l'organisme aux irritations des voies respiratoires. Elle peut être déclenchée par la poussière domestique, le pollen, les poils d’animaux, la fumée, des glaires, etc. La toux est souvent aussi la conséquence de bactéries ou virus avec inflammation des muqueuses de la gorge, du larynx ou des bronches.

Elle sert à libérer les voies respiratoires, par exemple en cas de rejet de glaires jaune-verdâtre lors d'une bronchite (inflammation des bronches). Cette réaction à l'irritation ne devrait pas être réprimée par des médicaments sauf dans des cas exceptionnels (notamment une toux irritative après une opération dans le ventre). Il faut effectivement permettre au corps d'éliminer naturellement les substances irritantes ou glaires tenaces.

La toux ne doit être réprimée que dans des cas exceptionnels

La toux est un mécanisme de protection de l’organisme qui assure le nettoyage des voies respiratoires, par exemple du mucus jaune-vert en cas de bronchite (inflammation des bronches). Cette réaction à l'irritation ne devrait pas être réprimée par des médicaments sauf dans des cas exceptionnels (notamment une toux irritative après une opération dans le ventre). Les mucosités purulentes ou tenaces et les substances irritantes gênantes doivent pouvoir être expectorées.

Les différents genres de toux

est déclenchée par des bactéries. Elle est contagieuse et dure plusieurs semaines. Les symptômes spécifiques sont des quintes de toux violentes (surtout la nuit) avec inspiration sifflante et tête très rouge, envie de vomir ou vomissements de glaires ou d’expectorations.

sert à s'éclaircir la voix ou est le signe d'une surcharge émotionnelle sous forme de toux rauque, sèche, perçante.

est causé par des virus et s'accompagne d'une inflammation et d'un gonflement de la muqueuse, plus précisément vers le larynx. Typique du faux croup: la toux perçante, rauque, avec mucosité et sensation de resserrement des voies respiratoires apparaissant plutôt la nuit.

peuvent être traitées avec des remèdes homéopathiques, mais doivent être périodiquement contrôlées par le médecin.

peut apparaître à la suite d'une grippe, du contact avec la fumée, la poussière, du pollen ou par nervosité. Sèches, courtes, en salves, les quintes peuvent aller jusqu'au vomissement et sont très gênantes.

Que faire contre la toux?

Comme nous l’avons mentionné, la toux a un effet purificateur et ne devrait être réprimée par des médicaments que dans des cas exceptionnels. Certains remèdes maison, des sirops contre la toux et des conseils éprouvés aident à soulager les symptômes. Par exemple, en cas d’affection comme un refroidissement accompagné de toux, il est important de dormir suffisamment. Il est également recommandé de boire deux à trois litres d’eau par jour, idéalement du thé non sucré ou de l’eau non gazeuse. Les pastilles pour la toux ou un peu d’exercice peuvent également aider à traiter la toux.

Toux et bronchite aiguë ou chronique

Souvent un symptôme parmi d’autres du refroidissement, la toux fait partie des symptômes principaux de la bronchite, qui est une inflammation des voies respiratoires inférieures, les bronches. Elle est généralement déclenchée par des virus tels que les adénovirus, les rhinovirus ou les coronavirus et, plus rarement, des bactéries. Une bronchite entraîne une forte accumulation de mucosités et, par conséquent, une toux persistante. Parmi les autres symptômes d’une bronchite figurent des troubles tels que la fièvre, les maux de gorge, les maux de tête, les douleurs articulaires et le rhume. Une bronchite aiguë dure généralement deux semaines, parfois plus. Parmi les causes de la bronchite chronique on peut citer le tabagisme régulier – d’où le nom de toux du fumeur – et les particules fines. Une bronchite aiguë qui n’est pas complètement guérie peut également évoluer vers une bronchite chronique. Le traitement de la toux bronchique repose essentiellement sur des préparations expectorantes.

Que faire en cas de bronchite?

En cas d’inflammation des bronches ou de bronchite aiguë, une toux sèche et irritante s’ajoute aux symptômes typiques du refroidissement, suivis après quelques jours d’une expectoration visqueuse. Pour éviter qu’une bronchite chronique ne s’installe par la suite, il est important, comme pour la toux, que la bronchite aiguë soit complètement guérie. Cela se produit normalement après environ deux semaines chez les personnes en bonne santé. Si la toux persiste au-delà de six semaines, il est recommandé de consulter un médecin. Il existe différentes manières de soutenir l’organisme dans le processus de guérison, le plus important étant de boire suffisamment d’eau non gazeuse ou de thé non sucré. Il est également important de ménager son corps et de rester au lit en cas de fièvre – accordez-vous dans tous les cas suffisamment de repos. Il est vivement recommandé aux fumeurs de s’abstenir de fumer pendant une bronchite aiguë.

Médicaments homéopathiques en cas de bronchite

Comme pour la toux, les médicaments homéopathiques sous forme de globules ou de sirop contre la toux peuvent également avoir un effet de soutien en cas de bronchite et aider à soulager les symptômes. Selon le type de toux, l’homéopathie fait appel à différents principes actifs. Comme pour les troubles liés à la toux, les principes actifs possibles sont Belladonna (belladone), Bryonia (bryone) ou Aconitum (aconit napel). Drosera (rossolis), un principe actif obtenu à partir du rossolis à feuilles rondes, est également utilisé dans les sirops homéopathiques contre la toux, par exemple.

Conseils utiles

  • Soignez chaque toux jusqu'à la guérison complète. Si le médicament choisi n’y parvient pas, demandez conseil à un spécialiste. Les médicaments homéopathiques contre la toux appropriés peuvent apporter une amélioration dans les 24 heures au plus tard. Si ce n'est pas le cas, il faut changer de médicament.
  • Une toux qui présente aussi les signes d'un rhume ou de douleurs frontales peut être liée à des troubles des sinus (sinusite). Il faut en tenir compte dans le choix du traitement (voir la rubrique Rhume).
  • Les nourrissons toussent parfois à partir du 4e mois afin d'attirer l'attention. Ils ont compris qu'en toussant on s'occupe tout de suite d'eux et «appellent» ainsi leurs proches lorsqu’ils sont bien réveillés et s'ennuient.
  • Évitez les locaux enfumés!

Ces produits de Similasan aident en cas de toux

Similasan Toux irritative

Similasan Toux sèche (Sirop)

Similasan Toux grasse (Sirop)