Similasan et Erlebnis Freiamt présentent le Freiamt

"Où est Jonen?" est la question la plus fréquemment posée lorsque nous parlons de nous ou lorsque nous invitons des gens. Nous aimerions changer cela en 2019 ensemble avec l'association « Erlebnis Freiamt » et vous présentons la belle région « Freiamt » en 12 stations.

Vous trouvez plus d'informations sous: www.freiamt.ch

#1 Chapelle de pèlerinage de Jonental, Jonen

Idylle dans la forêt de ravin
Idylliquement, elle se cache dans le Jonental derrière deux puissants marronniers: la chapelle de pèlerinage de Jonental, que les habitants revendiquent fièrement comme la plus belle chapelle de pèlerinage de tout le canton. Une apparition de la Vierge Marie a conduit à la construction de la chapelle, documentée pour la première fois en 1521, mais probablement construite au XIVe siècle. La légende raconte qu'un garçon qui gardait les chèvres a suivi une chèvre renégate dans le ravin , où, arrivé au bord du ruisseau, il entendit une belle musique et tomba aussitôt dans un profond sommeil. Dans le rêve, la Sainte Marie lui apparut. À son réveil, il trouva à côté de lui un portrait de la Mère de Dieu. C'est ainsi que les gens du village voisin le trouvèrent. Les habitants de Jonen sont rapidement arrivés à la conviction que la Sainte Mère Marie à fait comprendre qu'elle aimerait désormais être vénérée dans le Jonental. La construction d'une chapelle a donc été décidée.

Icône exhibé efficacement
Au 18ème siècle, Bremgarten décida en tant que suzerain de la région Kelleramt, de rénover la chapelle. Le bâtiment encore existant aujourd’hui, a été érigé sous la forme d’une croix latine rare pour l’Argovie. Depuis lors, l'entrée de la chapelle se fait par un signe reposant sur des colonnes. En 1742 fut l'inauguration de la chapelle en l'honneur de la Sainte Trinité et de divers autres saints. Sur l'autel principal, se trouve un icône de la Mère de Dieu de 1530, entourée d'une couronne rayonnante et d'une double gloire de nuages. Les retables dans les niches latérales montrent la Sainte Famille ainsi que Marie avec ses parents. En 1928, une restauration à grande échelle a eu lieu. Les peintures ont été placées dans les voûtes et sur le mur du fond, mais enlevées en 1963. Les conditions humides du Jonental nuisent à la structure du bâtiment et nécessitent toujours des travaux de réparation. La dernière fois en 2005.

Querelle sur la « vache à lait »
Le sanctuaire a réalisé un bon bénéfice pour Lunkhofen (Jonen faisait partie de la paroisse de Lunkhofen). Au 19ème siècle, quand le village a décidé de construire sa propre paroisse, un conflit a éclaté dans lequel le gouvernement d'Argovie, le Grand Conseil et le l’évêché ont dû faire office de médiateur. Lunkhofen n'était nullement disposé à renoncer à sa "vache à lait". Après d'intenses négociations qui ont duré des années, Jonen a désormais reçu la permission de construire sa propre paroisse. Toutefois, à condition que le sanctuaire marial de Jonental soit géré pour son propre compte. Bien qu'une solution ait été trouvée, seule la lutte de ces dernières années a profondément bouleversé les relations entre les deux communautés. Même cent ans plus tard, des membres des deux chorales auraient refusé de coopérer à un projet de chant commun. (acm)

Regardez la vidéo ici: https://youtu.be/DSGrKlAzML8