Sensation granuleuse dans les yeux

Compère-loriot, grain d’orge, furoncle: si vous les avez à l’œil, prudence! Le Dr Dietmar Thumm, ophtalmologue, explique ce que l’on peut faire soi-même en cas d’orgelets et de chalazions.

Sécheresse oculaire, rougeur, démangeaison, que des mots féminins, et d’ailleurs: quatre patientes sur cinq sont des femmes. Les personnes qui développent des orgelets souffrent d’une inflammation des glandes de Meibomius. Ces glandes, au nombre d’environ 30 dans la paupière supérieure et 20 dans la paupière inférieure, sécrètent généralement une substance huileuse qui, associée au film lacrymal, hydrate et protège l’œil.

Pourquoi les glandes de Meibomius s’enflamment-elles? Dr Dietmar Thumm: «Elles peuvent être bouchées. Si cet engorgement ne s’élimine pas spontanément, les glandes tentent de s’en libérer, très naturellement, par une inflammation. De l’extérieur, cela ressemble à une petite boule, un grain d’orge. Il se peut également que les glandes soient infectées par une bactérie, généralement des staphylocoques, à l’origine de l’inflammation.»

Et pourquoi ces glandes se bouchent-elles? «Il n’est pas rare que cela soit dû à du maquillage déposé sur le bord interne des paupières. La première cause est une mauvaise utilisation du khôl. L’orgelet peut également être provoqué par un courant d’air. L’explication est simple: les sécrétions des glandes de Meibomius atteignent un point de fusion à une température d’environ 35 degrés Celsius. En cas de courant d’air, la température chute en dessous de cette valeur. Les sécrétions se solidifient et congestionnent les glandes. Cela arrive plus souvent aux femmes parce que la peau de leurs paupières est plus fine et leur niveau de testostérone inférieur à celui des hommes. La testostérone stimule la production de sébum dans les glandes.» Chaque courant d’air ou écart de température ne provoque pourtant pas forcément un orgelet. Dr Thumm: «Non, bien sûr. L’œil s’adapte progressivement aux circonstances. Les personnes qui sont donc constamment exposées à des courants d’air ou à des basses températures réagiront moins vite qu’une personne qui se tient rarement dans une pièce froide ou face au vent.»

Qu’est-ce qui distingue un orgelet d’un chalazion? Dr Thumm: «Un orgelet ressemble à un petit bouton, rouge et douloureux. La paupière peut être fortement enflée. C’est généralement bénin, l’orgelet se résorbe au bout de quelques jours, et la guérison est complète. Lorsqu’il ne se résorbe pas, il faut consulter un médecin. Mais attention: ne jamais tenter de presser un orgelet! Cela pourrait être mortel. Les bactéries risquent d’être transportées par les vaisseaux sanguins dans la membrane du cerveau et provoquer de grands dégâts. Il n’en va pas de même du chalazion: celui-ci se forme parfois à la suite d’un orgelet qui n’a pas guéri, dont il constitue en quelque sorte l’étape suivante. Il a souvent à peu près la taille d’un petit pois, n’est ni douloureux ni enflammé, mais ne disparaît que très lentement, voire pas du tout. Pour l’éliminer, il faut alors consulter un ophtalmologue. La petite opération sous anesthésie locale dure entre 10 et 15 minutes.» |

 

 

Ce que vous pouvez faire vous-même

Le docteur Dietmar Thumm explique ce qu’il est possible de faire soi-même à la maison en présence d’un orgelet ou d’un chalazion.

 

 

 

Orgelet

• La chaleur est bénéfique en cas d’orgelet. Exposer l’œil fermé aux rayons d’une lampe infrarouge ou poser une compresse chaude sur l’œil. Répéter l’opération plusieurs fois par jour.

• Maintenir l’œil humide. Placer un sachet de thé chaud, du thé noir ou du thé de fleurs de souci de préférence, pendant 10 minutes sur l’œil fermé.

• Après le traitement à la chaleur ou à l’humidité, lisser tout doucement la paupière.

• Ne jamais presser violemment un orgelet, cela peut mettre la vie en danger.

• Les gouttes oculaires homéopathiques (pas les pommades) peuvent faire de véritables miracles. Une combinaison des trois substances homéopathiques Graphites, Conium et Sulfur a fait ses preuves. La tentative en vaut la peine.

• Éventuellement des acides gras oméga-3 comme compléments alimentaires.

 

Chalazion

• S’il n’est pas dérangeant: le laisser. Parfois, il disparaît spontanément, mais il faut de la patience.

• Là encore, un traitement avec des gouttes oculaires homéopathiques contenant les trois substances Graphites, Conium et Sulfur peut être utile, surtout pour les personnes vulnérables qui sont fréquemment confrontées à des problèmes oculaires.

• Lorsqu’il dérange beaucoup: demander à un médecin de l’enlever. L’opération est rapide, bénigne, et la guérison complète intervient au bout de 12 heures.

 

À titre préventif, les femmes devraient adapter leur technique de maquillage et être attentives à l’hygiène du bord des paupières. Toujours laver les yeux à l’eau chaude puis les essuyer doucement.

 

Plus sur ce sujet