L’hiver: la saison des jeunes pousses

Alors que le jardin ne donne pour l’heure que de bien maigres cueillettes, les jardiniers d’intérieur se frottent les mains! Qu’on se le dise!

Les jeunes pousses sont bonnes pour la santé et riches en nutriments. Mieux encore, les «micro-pousses» sont des petites feuilles que l’on croque au premier stade de développement de la plante. Possédant jusqu’à quatre fois plus de vitamines et de nutriments que les plantes à maturité, elles sont hypernutritives et irrésistiblement goûtues.

À vos graines. Prêts? Semez! Laissez pousser quelques jours seulement, et faites le plein de vitamines, minéraux et antioxydants.

Tout ce dont vous aurez besoin, c’est d’un peu de terreau de qualité, d’un petit bac, de quelques bonnes graines et d’un brin de patience. Succulentes parsemées sur une salade ou une tartine de beurre, elles se glissent aussi avec délice dans un sandwich et apportent un twist savoureux à tous vos plats de légumes ou de viande. Et elles poussent si vite qu’elles se prêtent parfaitement aux premiers pas des enfants dans l’univers du jardinage. Autre avantage: ces petits végétaux si délicats sont toujours à portée de cueillette, à la cuisine ou sur le rebord de la fenêtre.

Toutes les herbes et pousses de légumes qui germent et se développent rapidement, en l’espace de 5 à 10 jours, donnent de parfaites micro-pousses. Parmi les plus qualitatives et les plus aromatiques, on trouve: le cresson, le radis, la roquette, le basilic, le brocoli, le fenouil, le sarrasin, le pois, la lentille, le haricot mungo, la salade asiatique, la betterave, la graine de soja, la coriandre, le sésame, la graine de tournesol ou encore la graine de moutarde, pour ne citer qu’eux.

La méthode est simple.

Pour cultiver des jeunes pousses de légumes, il vous faut des plaques de culture ou des pots adaptés, un peu de terreau de qualité ou de coton, de l’essuie-tout ou du non-tissé. Vous pouvez utiliser en guise de plaques de culture des caisses en bois et en plastique, des petites barquettes en alu ou encore des plaques de cuisson un peu profondes. Veillez à bien nettoyer les contenants afin de protéger les plants contre les maladies. Si vous choisissez du terreau comme substrat, privilégiez un terreau bio. Remplissez d’abord les contenants d’une couche de terre d’env. 1 à 2 cm d’épaisseur. Vous pouvez la remplacer par du coton, de l’essuie-tout ou un tapis de culture. Humidifiez bien cette sous-couche sans la détremper, au risque de favoriser le développement de moisissures. Les grosses graines comme les lentilles, les pois, les haricots ou les graines de tournesol devront être mises à tremper dans de l’eau tiède pendant une nuit avant d’être rincées à l’eau claire puis ensemencées. Placez alors les graines les unes contre les autres sur votre sous-couche. Pour les graines plus petites, il suffit de les rincer soigneusement dans une passoire puis de les placer directement dans le contenant. Comme les micro-pousses sont récoltées au stade du cotylédon, il faut prévoir beaucoup moins de place que dans le potager.  Répartissez les graines de manière régulière et recouvrez-les de papier, dans l’idéal de l’essuie-tout ou du papier journal, qui sont relativement résistants et faciles à humidifier. Laissez ensuite reposer vos bacs à l’abri de la lumière pendant un à deux jours, jusqu’à ce que les germes poussent le papier vers le haut. Retirez alors le papier car les germes ont impérativement besoin de la lumière du jour pour déployer leurs petites feuilles. Pendant toute la période de culture, veillez à ce que la terre soit toujours humide afin que les jeunes pousses ne se dessèchent pas. Mais attention, il ne leur faut pas trop d’eau non plus. Éliminez toujours l’excédent d’eau. Une fois que les cotylédons des jeunes pousses se sont entièrement développés, c’est au tour des premières doubles feuilles de voir le jour. C’est le moment de la cueillette! Le plus simple est d’utiliser des ciseaux de cuisine. Si vous avez fait pousser vos micro-pousses sur du coton ou du non-tissé, cueillez-les avec la racine. Lorsque les cosses des graines sont encore accrochées aux cotylédons, éliminez-les tout simplement en plaçant les jeunes pousses récoltées dans un bol d’eau froide. Les cosses très légères remontent à la surface où vous n’avez plus qu’à les récupérer. Consommez les jeunes pousses de préférence directement après les avoir cueillies. Elles se conservent un à deux jours au réfrigérateur.

Très pratiques sur le rebord de notre fenêtre, les micro-pousses nous apportent de précieux minéraux et vitamines et nous aident, notamment en hiver, à adopter une alimentation équilibrée et durable. De la région et de saison, elles arrivent directement de la cuisine dans notre assiette!

Remo Vetter rédige des chroniques sur le jardinage pour Similasan. Il sillonne les routes au gré de ses activités de paysagiste, conférencier et auteur de livres. Expérience de longue date dans l’animation de conférences et séminaires. Projets de jardins réalisés en Suisse, Angleterre et Irlande. Conférences en Suisse et à l’étranger sur la durabilité, les rapports à la nature, l’importance de lever le pied et la quête de sens. Nombreuses interventions à la radio, à la télévision et dans la presse écrite, en Suisse et à l’étranger. www.thelazygardener.ch

Conseil de lecture: «The Lazy Gardener und seine Gartengeheimnisse» ISBN 978-3-03800-975